Ce nom signifie: le nid du corbeau. Au XXe siècle, un corbeau rare, de grande taille, au plumage noir très foncé et au cri rauque nichait  encore dans ces falaises:  on peut donc penser qu’il s’agit de l’origine du nom.

L’existence du  manoir  est attestée depuis au moins le XVe. Au départ propriété de la famille noble de Quilbignon, seigneurs de Coaténes en Plouzané, la terre de Neiz vran fut réservée très vite aux filles aînées et passa donc souvent dans le patrimoine d’une famille alliée. Elle relevait en grande partie du fief de la Couronne. En 1728, le domaine est vendu à Pierre Betbeder ancien directeur du port de Brest. En 1796, il est la propriété de Marie Ange Gouzillon de Kermeno.

Le manoir (propriété privée) garde encore une partie de l’enceinte fortifiée avec une tour à meurtrière à l’un des angles. Du chemin, on peut apercevoir le puits et une belle porte en anse de panier.

 

 

Plus bas, en bordure du sentier de petite randonnée, une fontaine voutée alimente un lavoir double qui a pu être autrefois un rouissoir.
Il a été utilisé jusqu’à l’adduction d’eau en 1962. Depuis le drainage des champs voisins a entrainé une modification de l’alimentation en eau.

GPS:04°38,8286’W, 48°20,863’N